Table of Contents

Prothèse Complète Amovible

Premier rendez-vous

Buts : Examen, diagnostic, plan de traitement, empreintes primaires

Matériel requis

Vous trouverez sur place tout le reste du matériel nécessaire; alginate, cire rouge « Utility », 2×2 de coton, etc.

Procédure

À l’aide du dossier du patient et des questionnaires prévus à cet effet, procéder à :

  1. revue de l’histoire médicale
  2. revue de l’histoire dentaire
  3. précautions opératoires
  4. examen clinique
  5. examen radiologique (Panorex)
  6. plainte principale et attentes du patient
  7. diagnostic à faire et/ou à vérifier
  8. plan de traitement
  9. pronostic
  10. vérification par le clinicien
  11. signatures du patient (divers documents)

Empreintes primaires

Il est recommandé de débuter avec l’empreinte du bas pour permettre au patient de se familiariser avec le matériau (alginates) et ainsi éviter les nausées.

  1. Installer le patient, la tête verticale et bien appuyée; lubrifier ses lèvres; mettre à sa disposition un verre d’eau et un haricot.
  2. Choisir le porte-empreinte qui laissera environ 5 mm d’espace entre le métal et les bases ostéo-muqueuses. Pour le porte-empreinte du haut, s’assurer que le rebord palatin postérieur englobe la ligne vibratoire et les deux ligaments ptérygo-maxillaires.
  3. Au besoin, modifier la forme du porte-empreinte à l’aide de cire « Utility »; faire ensuite approuver le choix du porte-empreinte par le chargé de clinique.

  1. Pendant que l’assistante malaxe l’alginate, assécher la bouche du patient avec un coton (2×2).
  2. Prise de l’empreinte du bas : se tenir devant le patient, un peu à sa droite; rétracter le coin droit de sa bouche avec l’index gauche ou un miroir (fig. 1) tenir le porte-empreinte de la main droite et le faire pivoter au tour du coin gauche de la bouche (fig. 1); relever la lèvre inférieure; tout en maintenant bien le porte-empreinte en place (fig. 2), demander au patient de lever la langue et de la sortir. Enfoncer le porte-empreinte à l’arrière dans la région des coussins rétromolaires puis à l’avant de la bouche. Le patient relâche la langue une fois le porte-empreinte bien assis sur les bases ostéo-muqueuses.
  3. Pendant que l’assistante malaxe l’alginate pour la prise d’empreinte du haut, assécher la bouche à nouveau.
  4. Prise d’empreinte du haut : Se tenir à droite du patient et légèrement derrière lui; rétracter le coin gauche avec l’index gauche ou un miroir (fig. 3); en tenant le porte-empreinte de la main droite, le faire pivoter autour du coin droit de la bouche du patient (fig. 3); caler d’abord la portion antérieure en soulevant la lèvre supérieure pour bien voir le frein labial; une fois la portion antérieure bien calée et centrée, caler la portion postérieure; en tenant le porte-empreinte bien en place, abaisser la lèvre supérieure de la main gauche et mouler le segment antérieur.

  1. Prise d’empreinte de prothèse actuel C/ : Si la prothèse actuelle est adéquate, dupliquer cette prothèse à l’aide d’une empreinte en alginate. Le modèle obtenu servira de référence lors du choix des dents et du montage.

Laboratoire

Buts : Coulée des empreintes primaires et confection des porte-empreintes individuels. Procédure pour la coulée des empreintes primaires :

N.B. : Les empreintes doivent être conservées dans un milieu à 100% d’humidité jusqu’à leur coulée, et ce pour un maximum de 30 minutres.

  1. Rincer l’empreinte.
  2. La couler en pierre artificielle (consistance crème mayonnaise)
  3. Renverser le porte-empreinte sur une galette de pierre artificielle de consistance plus ferme (fig. 4 & 5); lorsque après quelques minutes la pierre devient matte, modeler le pourtour du futur modèle à l’aide d’un doigt humide de façon à obtenir un rebord d’environ 3 mm de large (6 mm dans la région postérieure inférieure) et environ 2 mm au-dessus du rebord de l’empreinte (fig. 6).
  4. Démouler à la fin de la réaction exothermique (45 minutes).
  5. Tailler selon le schéma des figures 7 & 8.

Procédures pour la confection des porte-empreintes individuels :

  1. Dessiner la ligne de contour du porte-empreinte individuel sur le modèle primaire à environ 2 mm du fond du vestibule et la faire approuver.
  2. Adapter sur le modèle une feuille de cire rose de 0,05 pouces ou un papier d’étain (disponibles au guichet de prosthodontie); tailler le contour de façon à suivre la ligne préalablement dessinée ainsi que quatre (4) petites fenêtres de 4 mm de côté (16 mm2) dans les régions molaires et canines (éviter les zones de tissu mobiles). Ne pas fenêtrer pour le papier d’étain.
  3. Lubrifier à l’aide de vaseline toute la surface de cire qui sera en contact avec la résine acrylique ainsi que les parties du modèle exposées par les fenêtres.
  4. Malaxer la résine autopolymérisante.
  5. Adapter la résine sur le modèle pour obtenir une épaisseur uniforme d’environ 2 mm.
  6. Façonner des poignées courtes et verticales afin de ne pas nuire aux mouvements lors du moulage périphérique.
  7. Séparer le porte-empreinte du modèle à la fin de la réaction exothermique (20 minutes).
  8. Dégrossir les excès jusqu’à la cire à l’aide d’une bande sablée sur mandrin « Jacob »; raffiner les échancrures à l’aide d’une fraise à acrylique montée sur la pièce à main; terminer le travail en polissant tous les rebords à la pierre ponce humide, ceci afin de ne pas blesser le patient lors du moulage périphérique. Attention : ne pas retirer la cire à l’intérieur du porte-empreinte.
  9. Faire approuver les porte-empreintes avant la deuxième visite.

N.B. : Sur les moteurs de laboratoire, il faut toujours travailler en tenant la pièce sous l’outil, ceci pour le sculpture, le sablage ou le polissage.