Table of Contents

Prothèse Complète Amovible

Quatrième Rendez-Vous

Buts : Essayage et correction du montage des dents, cirage final de la prothèse supérieure et index.

Matériel requis

  1. miroir buccal
  2. miroir à main pour le patient
  3. crayon « Maybelline »
  4. règle de plastique
  5. spatule Lecron
  6. instrument Dixon #1 et #3
  7. torche Hanau et brûleur Bunsen
  8. fraises à acrylique
  9. cuillère à cire
  10. maquette de Fox

Procédure

N.B. : Bien désinfecter les prothèses et rincer avant d’insérer. Enlever tout surplus de cire à l’intérieur ou toute épine irritante.

  1. Esthétique : Vérifier la ligne médiane, la longueur de dents visible au repos, le support de la lèvre, la couleur des dents, leur forme, le sourire et la transition entre les canines et les prémolaires; si tout est bien, permettre au patient d’être seul pour une dizaine de minutes pour ensuite accueillir ses commentaires; au besoin, effectuer les changements mineurs. S’il semble y avoir un problème majeur, consulter le chargé de clinique. Le patient doit conserver sa confiance en vous. Ne le décevez pas.
  2. Fonction : Vérifier la RC assistée, le balancement, la propulsion, la phonétique, la DVO et le plan occlusal.
    1. La RC assistée : Maintenir la prothèse du bas avec les index et guider en RC en soutenant le menton avec les pouces; demander au patient de mettre la langue au palais, de mordre faiblement et de taper doucement les dents ensemble; vérifier l’intercuspidation des dents postérieures et la stabilité du haut lors des contacts. Demander ensuite au patient de se relaxer et de fermer normalement : sent-il une prématurité? Si la RC n’est pas juste, il faudra l’enregistrer à nouveau afin de remonter le bas; pour ce faire, enlever les postérieures du bas puis enregistrer la RC avec la cire Aluwax comme à la troisième visite; remonter ensuite le bas sur articulateur et procéder au montage des postérieures inférieures.
    2. La phonétique : l’incisif des antérieures supérieures doit toucher à la jonction lèvre sèche – lèvre humide de la lèvre inférieure lorsque le patient prononce les lettres « V et F » (les fèves vertes de Faviola); un espace d’environ 1 mm doit exister entre les incisives supérieures et inférieures lorsque le patient prononce la lettre « S » (Mississipi).
    3. La DVO : mesurer à nouveau la DVR et la DVO pour vérifier l’espace inter-occlusal; rappelons que l’EIO vaut environ 2 mm chez un patient jeune et environ 4 mm ou plus chez un patient plus âgé
      1. Si EIO est trop grand : la DVO est probablement insuffisante et la relation « d’occlusion » est dite fermée (cette condition n’est pas désirable puisqu’elle est peu esthétique et peut entraîner une chéilite angulaire)
      2. Si au contraire, EIO est trop petit : la DVO est probablement trop grande et la relation « d’occlusion » est dite ouverte (cette condition n’est pas davantage désirable puisqu’elle entraîne des contacts en parlant, des lésions des tissus mous et des troubles à l’ATM)
    4. La propulsion : guider le patient en propulsion, relation bout-à-bout du patient et corriger la position des dents si nécessaire.
    5. S’assurer d’obtenir une occlusion balancée.
  3. Cirage final de la prothèse : cirer comme à l’habitude; sceller la périphérie de la prothèse sur la base; remplir la prescription de laboratoire et faire approuver le cirage par le chargé de clinique.
  4. Index du haut : Son but est de permettre un remontage sur articulateur après la cuisson.
    1. visser uniquement le modèle du haut sur l’articulateur
    2. visser une rondelle d’ancrage sur la vis inférieure de l’articulateur
    3. couper le fond d’un verre carton afin qu’il s’insère entre la prothèse du haut et la rondelle du bas lorsque l’articulateur est fermé
    4. remplir le verre ainsi positionné d’un mélange de plâtre consistant, s’arranger pour qu’il soit possible, en fermant le plâtre, d’avoir un contact occlusal. Laisser durcir et conserver précieusement cet index.
  5. Remettre au technicien la prothèse du haut scellée à sa base et la prescription signée; tenter d’obtenir la prothèse cuite un peu avant la cinquième visite afin de remonter le haut; ceci se fait rapidement de la façon suivante :
    1. Combler les zones rétentives de la prothèse à l’aide de pierre ponce humide
    2. Caler la prothèse dans une base de plâtre consistance; lisser la périphérie avec un doigt humide.
    3. Lorsque la base est dure, placer la prothèse sur l’index précédemment fabriqué, fixer les deux pièces avec la cire collante et plâtrer le haut à l’articulateur.