Table of Contents

Prothèse Partielle Amovible

Troisième rendez-vous

Étapes Cliniques

Buts de la visite

L’armature de métal revient du laboratoire. Faire l’essayage des armatures ; prendre l’empreinte tertiaire et faire l’altération du modèle-maître, si nécessaire (dans les cas de selle libre /P).

Le laboratoire va retourner un duplicata du modèle final.

Préparation de la salle

  1. Faire l’asepsie
  2. Vérifier le bon fonctionnement de l’équipement
  3. Préparer le matériel :
    • bain-marie
    • cire Korrecta #4
    • pinceau
    • cire d’occlusion
    • brûleur
    • SR Ivolen
    • bistouri
    • fraises à acrylique et pièce à main droite
    • scie

La cire Korrecta ainsi que le pinceau vous seront donnés par l’assistante dentaire.

Préparer la fiche d’évaluation

Installation du patient et début de la séance clinique

  1. Vérifier l’armature sur le modèle i.e. si elle s’asseoit bien sur les appuis et si elle est stable.
  2. Faire le même exercice en bouche : insérer l’armature de métal en bouche et vérifier si elle s’assoit bien en place et si elle est stable.
  3. Vérifier l’occlusion.

Ne pas forcer l’armature en place lorsqu’on l’insère en bouche! Si le squelette ne fait pas, il faut utiliser un silicone sur l’armature selon le même principe que la pâte PIP : on va meuler où il y a un surplus de pression. Ce produit est disponible au guichet de prosthodontie.

  1. Tracer une ligne au crayon sur le modèle de pierre ; cette ligne va délimiter la surface à couvrir par le porte-empreinte. Cette ligne doit être faire à environ 2mm en deça du repli muqueux et du plancher de la bouche ; elle doit, de plus, englober le coussin rétromolaire et tenir compte des insertions musculaires.
  2. Mettre une cire verte d’occlusion sur les crêtes édnetées. La cire verte doit suivre exactement la ligne tracée au cryon ; il faut enlever l’excès avec un couteau.
  3. Chauffer le talon métallique de l’armature et la selle libre au-dessus de la flamme.
  4. Mettre l’armature sur le modèle et presser avec les doigts pour que les talons passent au travers de la cire d’occlusion, de façon à ce qu’il y ait un contact avec la pierre.
  5. Confectionner un porte-empreinte en SR Ivolen. Voir à ce que les rebords du porte-empreinte soient découpés aux limites de la cire d’occlusion.
  6. Une fois la réaction complétée, enlever la pellicule de cire à l’intérieur du porte-empreinte.
  7. Adoucir les rebords du porte-empreinte avec une bande sablée.
  1. Déposer le contenant de cire dans le bain-marie à 140F.
  2. Appliquer la cire à l’intérieur et au pourtour des 2 selles libres du porte-empreinte à l’aide du gros pinceau ; étendre la cire de façon uniforme.
  3. Submerger les selles dans l’eau du bain-maire environ 3-4 secondes.
  4. Mettre dans la bouche sans l’insérer à fond pour laisser le temps à la cire d’avoir une plasticité maximale.
  5. Appuyer ensuite avec force au niveau des appuis terminaux, près des selles libres (jamais sur les selles libres !). La cire en excès va fuser à l’extérieur. Vérifier que les appuis secondaires sont bien assis dans leur siège et que la barre pleine est bien assise sur les dents.
  6. Retenir l’armature en place pendant que le patient fait différents mouvements pour que la cire puisse bien mouler la région.
    • Côté lingual : langue à gauche et à droite, alternativement sortir la langue vers l’avant.
    • Côté vestibulaire : aspirer les joues vers l’intérieur tirer la joue vers le haut.
  7. Vérifier l’empreinte
    • Les zones luisantes et lisses indiquent que la cire a fait contact avec les bases ostéo-muqueuses.
    • Les zones mates et ternes indiquent qu’il y a un manque de matériau. Il faut alors corriger en remettant de la cire et en faisant reprendre les mouvements.
    • Vérifier le pourtour de l’empreinte : les bordures doivent être arrondies, d’épaisseur uniforme sinon il faut faire des corrections avec la cire.
    • Enlever la cire qui s’est accumulée sur la parite de la barre linguale, jusqu’au « butt-joint ».

Consultation avec le clinicien

Il est important de consulter le clinicien lors des différentes étapes, i.e. :

  1. Pour vérifier l’adaptation du squelette de métal
  2. Pour vérifier le tracé de la ligne sur le modèle
  3. Pour vérifier si la confection du porte-empreinte est adéquate
  4. Pour vérifier l’exactitude de l’empreinte tertiaire

Fin de la séance

  1. Libérer le patient et lui rappeler son prochain rendez-vous ; vous rendre à la caisse pour faire payer le patient, s’il y a lieu.
  2. Remplir le relevé des opérations et faire signer le clinicien.
  3. Remplir la fiche d’évaluation avec le clinicien.

Le clinicien va vous rappeler comment faire l’altération du modèle-maître ; lire les informations ci-après dans « étapes de laboratoire », ce qui permettra de mieux comprendre les explications données.

Nettoyage de la salle

  1. Nettoyer et désinfecter toutes les surfaces ; ne pas oublier le crachoir et le lavabo.
  2. Nettoyer et désinfecter tous les instruments utilisés.
  3. Envoyer à la stérilisation ce qui peut être stérilisé.
  4. Voir à ce que rien ne traîne lorsque vous quittez la salle.

Étapes de laboratoire

Altération du modèle maître

  1. Avec la scie, découper le modèle, i.e. détacher les segments édentés postérieurs à 1mm au distal des dents de support.
  2. Creuser des encoches dans la pierre du modèle pour permettre la rétention de la nouvelle pierre qui sera coulée.
  3. Asseoir l’armature bien à fond sur les dents et la fixer au modèle avec de la cire collante.
  4. Placer une feuille de cire adhésive pour colmater les brèches entre le modèle et le bord lingual du porte-empreinte.
  5. Placer de la cire « utility wax » sur le bord vestibulaire et postérieur du porte-empreinte afin de faire une galerie.
  6. Placer une cire de coffrage autour du modèle ; mettre de l’eau dans le modèle pour vérifier l’étanchéité du coffrage.
  7. Faire la coulée en pierre verte ou rose.
  8. Pour démouler :
    1. Enlever le coffrage
    2. Faire tremper dans un bol d’eau chaude (60C), ce qui va ramollir la cire et aider à sortir le modèle.

Confection des boudins de cire

  1. Mettre de la vaseline ou un séparateur sur le modèle altéré. remettre l’armature sur le modèle.
  2. Verser de la cire chaude à travers le treillis. Rajouter ensuite de la cire pour former les bourrelets de cire.
  3. Laisser un espace libre de quelques mm entre le bourrelet de cire et l’arcade antagoniste, ce qui permettra d’enregistrer les relations intermaxillaires avec la technique de la cire Aluwax lors de la prochaines visite.

Pour les prochains rendez-vous

Il va s’agir d’enregistrer les relations intermaxillaires (dimension verticale, rapports occlusaux). Les modèles antagonistes seront soit en relation centrée soit en intercuspidation maximale, selon la présence ou l’absence de dents antagonistes, ou les besoins dictés par le nombre et la position des dents restantes (Normand Brien, 1996, p.271).

Les prochaines étapes ont déjà été expliquées durant le cours. Il est possible de s’y référer ou de consulter le livre du Dr Brien.