This is an old revision of the document!


Avant un rendez-vous clinique

Les dossiers de parodontie

Voici quelques distinctions entre les différents dossiers patients que vous pouvez vous procurer pour atteindre vos quotas. Les «nouveaux patients» n’ont jamais eu de traitement de parodontie à l’Université de Montréal ou leur dernière visite en clinique de parodontie remonte à plus de deux ans. Les patients qui doivent avoir une «réévaluation» ont déjà complété leur phase de santé parodontale, mais doivent être revus au minimum quatre à six semaines plus tard. Cet examen de réévaluation permet de vérifier si le patient répond bien aux traitements et s’il maitrise bien les mesures d’hygiène. Il permet également de planifier la suite du plan de traitement. Il est important de vous spécifier que l’examen de réévaluation ne comporte aucun frais pour le patient. Par contre, si des traitements sont effectués lors de cette visite, ils seront alors facturés au patient. Les patients de rappel sont normalement vus à une fréquence habituelle de trois à six mois selon la condition de leur parodonte et de leur hygiène.

Heading 1 Heading 2
2-3 mois
  • Parodontite modérée à sévère sans chirurgie
  • Parodontite réfractaire ou non-contrôlée
  • Parodontite agressive
  • Hygiène très pauvre
3-4 mois
  • Parodontite modérée à sévère, traitée et contrôlée (bonne hygiène)
  • Adulte avec orthodontie
  • Femmes enceintes
  • Patient ayant un ou plusieurs facteurs de risque (diabète, VIH, hygiène pauvre)
  • Adolescent et jeune adulte avec signe précoce de parodontite
6 mois
  • Patient avec parodonte sain

Les traitements effectués aux patients leur sont facturés selon le guide des honoraires en vigueur à la Faculté de médecine dentaire. Parfois, plusieurs rendez-vous peuvent être nécessaires pour parvenir à compléter l’évaluation parodontale, l’examen des dents avec ou sans radiographie et pour faire le rappel médical périodique. Pour l’assistance en parodontie, vous devez vous jumeler avec un étudiant de quatrième année ou encore, observer la pose d’un implant à la clinique d’implantologie. Pour planifier ces séances d’assistance, vous devez vous inscrire dans le cahier de rendez-vous des chirurgies parodontales qui est situé dans la clinique de parodontie au local C-135. Vous aurez le choix de prendre rendez-vous avec un étudiant de quatrième année inscrit dans l’option de parodontie ou un étudiant hors option qui effectuera une chirurgie parodontale. Si vous souhaitez observer une chirurgie implantaire dans la clinique d’implantologie, vous devez vous rendre au local D-138 ou encore, contacter la coordonnatrice Mme Marie-Josée Jobin (poste 3615) qui vous assignera avec un des professeurs de la Faculté qui effectue des chirurgies implantaires. Comme les places sont limitées, il est recommandé d’en réserver une le plus rapidement possible. À la fin de la séance, vous devez valider votre assistance à l’ordinateur et la faire évaluer. Pour ce faire, il vous faut sélectionner le service de parodontie et par la suite « assistance-observation, activité 1 » ou « assistance-chirurgie, activité 11 ».

Préparation aux rendez-vous cliniques

Une fois que le dossier de votre patient vous a été assigné, vous devez bien en prendre connaissance et vous familiariser avec son contenu. Que ce soit pour un rendez-vous avec un nouveau patient, une réévaluation ou bien un rappel, un document intitulé « Service de Parodontie; Feuille de synthèse des patients de parodontie (nouveaux patients, réévaluation, rappel) » est mis à votre disposition afin de vous aider à cibler les points importants de l’historique du cas. À noter que ce formulaire n’est pas disponible dans le logiciel Salud, mais qu’il est toujours sous la forme papier puisqu’il est un outil d’apprentissage. Vous devez accorder beaucoup d’importance à ces feuilles de synthèse, car elles vont vous permettre de résumer l’information pertinente de l’historique du patient et de planifier les traitements à venir. Les quatre premières sections, soit : « Le nom du patient, l’âge, l’histoire médicale et l’histoire dentaire » peuvent être complétées avant le rendez-vous en consultant le dossier du patient. Les documents de l’ancien dossier papier ont normalement été numérisés et sont donc disponibles pour consultation. Vous pouvez trouver ces informations sous l’onglet «Fichiers Joints» du menu de gauche du dossier clinique du patient. L’information manquante au dossier doit être complétée durant la séance. L’autre section du document porte sur l’évaluation dentaire et parodontale du patient, ainsi que les traitements que vous recommandez à votre patient. Cette section est complétée à la suite de votre évaluation du patient et vous servira de synthèse pour discuter avec votre clinicien et planifier la suite des traitements pour votre patient. À noter que ce document n’est pas signé par le clinicien. Il s’agit d’un outil vous permettant de réfléchir sur les aspects importants à prendre en considération lors de l’examen afin de bien connaître le dossier du patient (voir annexe 1). Les traitements recommandés aux patients sont inscrits dans la section « plan de traitement ».

Stérilisation des instruments

Vous devez stériliser votre miroir, seringue, explorateur, précelle et sonde. Plusieurs sondes parodontales peuvent être utilisées en parodontie. Les sondes à votre disposition vous permettent de mesurer la profondeur du sondage parodontal, ainsi que de vérifier le saignement au sondage (indice de saignement). La principale différence entre ces sondes est leur échelle de graduation. La sonde Michigan (Williams) a une graduation de 1, 2, 3, 5, 7, 8, 9, 10 mm; la sonde CP-12 est graduée au 3, 6, 9, 12 mm; la sonde UNC-15 est graduée au 1, 2, 3, 4…, 13, 14, 15 mm dont le 5e, 10e et 15e mm sont noircis sur la sonde afin d’en faciliter la lecture et finalement, la sonde WHO pour le PSR est graduée au 0.5, 3.5, 5.5, 8, 11 mm. À noter que la sonde à PSR ne sera pas utilisée en clinique de parodontie pour effectuer un sondage parodontal puisque celle-ci est utilisée exclusivement lors d’un examen de dépistage des maladies parodontales. Elle sera plutôt utilisée à la clinique de S.P.P. et à la clinique de diagnostic. Il y a aussi la sonde à furcation Nabers qui est utilisée pour mesurer la profondeur d’insertion dans les furcations. Cela permet de qualifier l’atteinte selon la classification de Hamp qui utilise l’échelle de F0, F1, F2, F3. Celle-ci correspond à un sondage horizontal de F0 : 0 mm, F1 : <3 mm, F2 : >3 mm et F3 : traversant complètement la furcation d’un bord à l’autre.

Nom de la sonde Photos Graduation
Sonde WHO (PCR)0.5 , 3.5 , 5.5 , 8 , 11mm
UNC-151 à 15 mm, dont le 5e, 10e, 15emm sont noircis
Sonde Michigan (Williams)1 à 10mm
CP-123, 6, 9, 12mm
Sonde à furcation Nabers3, 6, 9, 12mm
Sonde à implant3, 6, 9, 12mm

Les curettes acquises par les étudiants avant 2013 sont les STG 5/6, 11/12, 13/14 (modification Turgeon) et STM 13/14S, 17/18S (curettes universelles). Depuis 2013, les curettes Gracey sans la modification Turgeon font parties de la trousse d’instruments de parodontie (SG 5/6, 9/10, 11/12, 13/14, 15/16 et 17/18). Les curettes universelles ont été remplacées par les curettes Nevi 1, 2 et 3 (SC Nevi 1 à 3). De plus, les curettes Mini Five SAS 7/8, 11/12, 13/14 complètent l’ensemble de l’instrumentation pour le surfaçage radiculaire. Les curettes Mini Five sont 10% plus étroites et leur lame est deux fois moins longue qu’une curette Gracey standard. Elles s’insèrent donc dans les poches plus étroites comme c’est parfois le cas dans la région des incisives et dans les furcations. L’angulation accentuée de la tige des curettes SG 15/16 et 17/18 facilite le surfaçage et le débridement dans les poches profondes des régions postérieures des surfaces mésiales et distales respectivement, spécialement au niveau des 2e et 3e molaires.