This is an old revision of the document!


Premier rendez-vous

Buts : Examen, diagnostic, plan de traitement, empreintes primaires

Matériel requis

  • Un jeu de porte-empreintes Sto-K stériles pour édentés
  • Miroir buccal
  • Miroir à main pour le patient
  • Bol en caoutchouc et spatule à malaxer
  • Couteau vert de laboratoire

Vous trouverez sur place tout le reste du matériel nécessaire; alginate, cire rouge « Utility », 2×2 de coton, etc.

Procédure

À l’aide du dossier du patient et des questionnaires prévus à cet effet, procéder à :

  1. revue de l’histoire médicale
  2. revue de l’histoire dentaire
  3. précautions opératoires
  4. examen clinique
  5. examen radiologique (Panorex)
  6. plainte principale et attentes du patient
  7. diagnostic à faire et/ou à vérifier
  8. plan de traitement
  9. pronostic
  10. vérification par le clinicien
  11. signatures du patient (divers documents)

Empreintes primaires

Il est recommandé de débuter avec l’empreinte du bas pour permettre au patient de se familiariser avec le matériau (alginates) et ainsi éviter les nausées.

  1. Installer le patient, la tête verticale et bien appuyée; lubrifier ses lèvres; mettre à sa disposition un verre d’eau et un haricot.
  2. Choisir le porte-empreinte qui laissera environ 5 mm d’espace entre le métal et les bases ostéo-muqueuses. Pour le porte-empreinte du haut, s’assurer que le rebord palatin postérieur englobe la ligne vibratoire et les deux ligaments ptérygo-maxillaires.
  3. Au besoin, modifier la forme du porte-empreinte à l’aide de cire « Utility »; faire ensuite approuver le choix du porte-empreinte par le chargé de clinique.
  4. Pendant que l’assistante malaxe l’alginate, assécher la bouche du patient avec un coton (2×2).
  5. Prise de l’empreinte du bas : se tenir devant le patient, un peu à sa droite; rétracter le coin droit de sa bouche avec l’index gauche ou un miroir (fig. 1) tenir le porte-empreinte de la main droite et le faire pivoter au tour du coin gauche de la bouche (fig. 1); relever la lèvre inférieure; tout en maintenant bien le porte-empreinte en place (fig. 2), demander au patient de lever la langue et de la sortir. Enfoncer le porte-empreinte à l’arrière dans la région des coussins rétromolaires puis à l’avant de la bouche. Le patient relâche la langue une fois le porte-empreinte bien assis sur les bases ostéo-muqueuses.
  6. Pendant que l’assistante malaxe l’alginate pour la prise d’empreinte du haut, assécher la bouche à nouveau.
  7. Prise d’empreinte du haut : Se tenir à droite du patient et légèrement derrière lui; rétracter le coin gauche avec l’index gauche ou un miroir (fig. 3); en tenant le porte-empreinte de la main droite, le faire pivoter autour du coin droit de la bouche du patient (fig. 3); caler d’abord la portion antérieure en soulevant la lèvre supérieure pour bien voir le frein labial; une fois la portion antérieure bien calée et centrée, caler la portion postérieure; en tenant le porte-empreinte bien en place, abaisser la lèvre supérieure de la main gauche et mouler le segment antérieur.
  8. Prise d’empreinte de prothèse actuel C/ : Si la prothèse actuelle est adéquate, dupliquer cette prothèse à l’aide d’une empreinte en alginate. Le modèle obtenu servira de référence lors du choix des dents et du montage.